Gamme bovin

 Télécharger la fiche PDF

Aide à prévenir les coccidioses, entérites et rétablit rapidement l’intégrité de la flore intestinale

PUISSANT ET EFFICACE

Prévient les désordres intestinaux, causés par les infections parasitaires et bactériennes, telles que la coccidiose, les entérites nécrotiques multifactorielles, etc., occasionnant des baisses de rendement et de forte mortalité.

Reconstitue rapidement la flore intestinale des animaux, afin de minimiser leur temps de récupération et les pertes de croissance.

INTÉRÊT

  • Contrôle les désordres intestinaux
  • Agit comme un facteur de croissance naturel, ce qui permet une croissance optimale.
  • Meilleure  conversion alimentaire.
  • Permet de supprimer l’utilisation des antibiotiques. Ne crée pas de résistance.
  • Maximise le rendement et le retour sur investissement.
  • Améliore les résultats zootechniques et économiques de l’élevage
  • Contribue à la baisse du pH

COMPOSANTS MAJEURS

Extraits de plantes, huiles essentielles, vitamine K et mélange d’acides organiques (bactéricides).

SÉCURITAIRE ET ÉCOLOGIQUE

La formulation spéciale du Tecnocok® est totalement naturelle.

Il peut être utilisé dans tous les élevages, conventionnels, organiques et naturels.

Ne nécessite aucun retrait avant l’abattage.

LA COCCIDIOSE

La coccidiose est parmi les maladies parasitaires les plus fréquentes chez les volailles.

C’est une maladie parasitaire causée par des protozoaires se trouvant principalement dans l’intestin grêle de la volaille ou dans le cæcum (première partie du colon).

Observations : 

  • Présence de maux de pattes dus à la déminéralisation
  • Démarche incertaine et anormale
  • Ailes pendantes
  • Crête pâle et de l’anorexie
  • Fientes sanguinolentes
  • Litière humide
  • Amaigrissement progressif ou rapide de la volaille
  • Mortalité débutante ou importante

L’ENTÉRITE NÉCROTIQUE

L’entérite nécrotique est une infection sporadique non contagieuse causée par une bactérie, Clostridium perfringens, qui produit des toxines causant des dommages aux intestins (nécroses).

Causes : 

Coccidiose sub-clinique (silencieuse) due à la résistance de certains anticoccidiens (vaccins, ionophores, etc.).

Bactérie normalement présente dans le sol, la poussière, les fientes et la litière. C’est aussi un habitant normal de l’intestin des poules et des dindes. La maladie survient lors d’un déséquilibre de la flore intestinale ou d’un dommage à la muqueuse. La nourriture ou la litière grandement contaminées peuvent aussi être mises en cause lors d’une éclosion. Les mouches peuvent servir de vecteur mécanique, conséquences fortes mortalité.

NOTRE SOCIÉTÉ

L’objectif de Synergie Eurobec est de répondre aux défis des professionnels de l’élevage qui sont de plus en plus confrontés avec des pathologies persistantes et récurrentes, liées à l’utilisation massive et systématique d’antibiotiques dans les aliments du bétail, créant ainsi des antibiorésistances.

Synergie Eurobec International travaille constamment sur les nouvelles gammes de produits, qui sont adaptées à vos besoins spécifiques, quelque soit la production.

Pour plus d’informations sur l’un de nos produits ou services, n’hésitez pas à nous contacter.

PRÉSENTATION
4 x1 gallon
20 L
210 L

 Télécharger la fiche PDF

Aide à prévenir les coccidioses, entérites et rétablit rapidement l’intégrité de la flore intestinale

PUISSANT ET EFFICACE

Prévient les désordres intestinaux, causés par les infections parasitaires et bactériennes, telles que la coccidiose, les entérites nécrotiques multifactorielles, etc., occasionnant des baisses de rendement et de forte mortalité.

Reconstitue rapidement la flore intestinale des animaux, afin de minimiser leur temps de récupération et les pertes de croissance.

INTÉRÊT

  • Contrôle les désordres intestinaux
  • Agit comme un facteur de croissance naturel, ce qui permet une croissance optimale.
  • Meilleure  conversion alimentaire.
  • Permet de supprimer l’utilisation des antibiotiques. Ne crée pas de résistance.
  • Maximise le rendement et le retour sur investissement.
  • Améliore les résultats zootechniques et économiques de l’élevage
  • Contribue à la baisse du pH

COMPOSANTS MAJEURS

Extraits de plantes, huiles essentielles, vitamine K et mélange d’acides organiques (bactéricides).

SÉCURITAIRE ET ÉCOLOGIQUE

La formulation spéciale du Nutri-Gro® est totalement naturelle.

Il peut être utilisé dans tous les élevages, conventionnels, organiques et naturels.

Ne nécessite aucun retrait avant l’abattage.

LA COCCIDIOSE

La coccidiose est parmi les maladies parasitaires les plus fréquentes chez les volailles.

C’est une maladie parasitaire causée par des protozoaires se trouvant principalement dans l’intestin grêle de la volaille ou dans le cæcum (première partie du colon).

Observations : 

  • Présence de maux de pattes dus à la déminéralisation
  • Démarche incertaine et anormale
  • Ailes pendantes
  • Crête pâle et de l’anorexie
  • Fientes sanguinolentes
  • Litière humide
  • Amaigrissement progressif ou rapide de la volaille
  • Mortalité débutante ou importante

L’ENTÉRITE NÉCROTIQUE

L’entérite nécrotique est une infection sporadique non contagieuse causée par une bactérie, Clostridium perfringens, qui produit des toxines causant des dommages aux intestins (nécroses).

Causes : 

Coccidiose sub-clinique (silencieuse) due à la résistance de certains anticoccidiens (vaccins, ionophores, etc.).

Bactérie normalement présente dans le sol, la poussière, les fientes et la litière. C’est aussi un habitant normal de l’intestin des poules et des dindes. La maladie survient lors d’un déséquilibre de la flore intestinale ou d’un dommage à la muqueuse. La nourriture ou la litière grandement contaminées peuvent aussi être mises en cause lors d’une éclosion. Les mouches peuvent servir de vecteur mécanique, conséquences fortes mortalité.

NOTRE SOCIÉTÉ

L’objectif de Synergie Eurobec est de répondre aux défis des professionnels de l’élevage qui sont de plus en plus confrontés avec des pathologies persistantes et récurrentes, liées à l’utilisation massive et systématique d’antibiotiques dans les aliments du bétail, créant ainsi des antibiorésistances.

Synergie Eurobec International travaille constamment sur les nouvelles gammes de produits, qui sont adaptées à vos besoins spécifiques, quelque soit la production.

Pour plus d’informations sur l’un de nos produits ou services, n’hésitez pas à nous contacter.

PRÉSENTATION
25 kg

 Télécharger la fiche PDF

Supplément nutritionnel liquide en vitamine E et sélénium

Le sélénium en synergie avec la vitamine E joue un rôle d’anti-oxydant et de détoxifiant cellulaire.

Le sélénium et la vitamine E sont des éléments indispensables au fonctionnement des tissus musculaires, vasculaires et nerveux.

Leurs besoins sont indispensables pour les animaux à croissance rapide. La vitamine E joue un rôle important dans la fécondité et l’immunité.

COMPOSITION

Vitamine E

Sélénite de sodium

MODE D’EMPLOI

Volaille : 1 litre / 1000 litres d’eau 3 à 4 jours

Vache

Au tarissement : 35 ml / vache / jour → 3 jours

Trois semaines avant le vêlage : 35 ml / vache / jour → 3 jours

PRÉSENTATION
4 x 1 gallon
20 L

 Télécharger la fiche PDF

Hépato détoxifiant diurétique pour volaille et bovin

Le Nutrial® permet de réduire et de traiter les syndromes de la stéatose et de la cirrhose hépatique.

Foie gras et foie hémorragique, le Nutrial® travaille sur le métabolisme et le catabolisme des nutriments, notamment du calcium.

INGRÉDIENTS
Vitamine A
Vitamine D3
Vitamine E
Vitamine K
Vitamine B1
Magnésium
Zinc
Cuivre
Manganèse
Sorbitol
Sodium
Bétaïne
D.L méthionine
Chlorure de calcium

L’INTÉRÊT DU NUTRIAL®

Une formulation spécialement adaptée aux animaux, à base de Méthionine, Sorbitol et Bétaïne.

Le Sorbitol stimule la sécrétion des hormones digestives et en particulier celles qui déclenchent la contraction de la vésicule biliaire et celles qui régulent les sécrétions des enzymes pancréatiques et oligo-éléments.

La Bétaïne intervient et accélère le métabolisme des acides gras dans le foie.

Elle joue donc un rôle essentiel dans le métabolisme hépatique car elle prévient l’accumulation de graisse et limite ainsi la stéatose hépatique.

Son besoin est augmenté en cas d’alimentation à haute densité énergétique (pondeuses et poulets), (vaches laitières en lactation).

MODE D’EMPLOI

Toutes volailles

1 litre pour 1000 L d’eau de boisson, pendant 5 jours

Bovins adultes

À l’engrais : 60 ml ou gr par jour et par sujet, pendant 5 jours

En intensif : 150 ml ou gr par  jour, par sujet, pendant 5 jours

SÉCURITAIRE ET ÉCOLOGIQUE

La formulation spéciale du produits Nutrial® est  totalement naturelle.

Il peut être utilisé dans tous les élevages, conventionnels et naturels.

Ne nécessite aucun retrait avant l’abattage

Le Nutrial® est le fruit de plusieurs années de recherche spécifique et est adapté aux besoins des animaux pour des résultats optimums.

PRÉSENTATION
4 X 1 gallon
20 L
210 L

 Télécharger la fiche PDF

Supplément diététique

INTÉRÊT D’UTILISATION

Nutrinat® liquide est spécialement formulé pour les troubles digestifs et respiratoires d’origine bactérienne et virale.

INGRÉDIENTS

Huiles essentielles
Vitamine C
Vitamine E
Vitamine K
Vitamine B1
Magnésium
Zinc
Manganèse
Cuivre

MODE D’EMPLOI

Toutes volailles

2 litres / 1000 litres d’eau → 6 jours

PRÉSENTATION
4 X 1 gallon

 Télécharger la fiche PDF

Chaleur étouffante – Déshydratation – Stress

Suppléments nutritionnels complets

L’INTÉRÊT DE L’HYDRASOL®

Hydrasol® est de part sa composition et la parfaite synergie entre les ingrédients très efficaces aux différents stades physiologiques des volailles.

Fortes chaleurs, Hydrasol® est fortement recommandé pendant les périodes de chaleur intense, il a démontré son efficacité dans les pays chauds d’Europe et d’Afrique.

Stress de tous ordres – changement d’aliment, bruit, lumière, variation de température, mise en cage, détassement, transport, débécage, vaccination, etc.

Tous stress entraînent immédiatement une augmentation du pH au niveau du tractus urinaire et diminue  par ce fait les défenses immunitaires.

Démarrage des oiseaux et des veaux (apport d’énergie, vigueur, viabilité).

  • Hydratation
  • Démarrage des oiseaux
  • En prévention des coups de chaleur
  • Manque d’appétit
  • Spiking
  • Manque d’énergie ou d’activité
  • Améliore le gain de poids en dernière semaine

PROPRIÉTÉ DES ÉLÉMENTS

 La vitamine D3 intervient comme régulateur de la concentration du calcium dans le sang et transporteur de ce macro élément, favorise l’absorption du calcium au travers de la muqueuse intestinale.

La vitamine E intervient dans le métabolisme cellulaire et en tant qu’antioxydant et détoxifiant.

La vitamine C favorise l’immunité par la stimulation de la production d’anticorps. Elle intervient dans la respiration cellulaire.

La glycine et l’acide citrique permettent l’absorption d’eau et de sodium au niveau des cellules de la muqueuse du tube digestif.

Le magnésium augmente le volume urinaire et purifie les reins.

Le dextrose donne un apport d’énergie hautement assimilable. Cette forme de glucide ne nécessite aucune activité enzymatique (lactase). Elle est directement assimilée par les cellules

Ne nécessite aucun retrait avant l’abattage.

 INGRÉDIENTS

  •  Vitamine D3
  • Vitamine E
  • Vitamine C
  • Glycine
  • Acide citrique
  • Magnésium
  • Dextrose
  • Sodium
  • Potassium

PRÉSENTATION :

  • 20 L
  • 210 L

Télécharger la fiche PDF

Absorption maximale par l’effet (by-pass) de la forme liquide.

Spécialement formulé pour les bovins et chèvres

APPORT CONVENTIONNEL

La ration des vaches laitières et des chèvres est très pauvre, voir dépourvue de vitamines, ceci dû à la fermentation des ingrédients (ensilage, maïs, herbe, foin, etc.), c’est pourquoi un apport quotidien de vitamines est nécessaire afin d’optimiser leurs productions et de leurs assurer une bonne santé (via la RTM).

Les vitamines apportées sous forme solide et présentes dans le bol alimentaire, séjournent dans le rumen et ce durant toute la phase ruminale (12 heures).

Ces vitamines subissent une agression et une dégradation par rapport aux micro-organismes produites par la fermentation ruminale, cette dégradation peut atteindre plus de 70 %.

NOUVELLE APPROCHE

VITABOV® est un mélange de vitamines liposolubles (ADE) et hydrosoluble (complexe B), très concentré et sous forme liquide.

VITABOV® est un apport de vitamines par l’eau de boisson, cette eau séjourne très peu de temps dans le rumen, donc ne permet pas ou peu de dégradation des vitamines qu’elle transporte, nous avons ici un effet  « Bypass ».

Ce véhicule de transport qui est l’eau permet une grande biodisponibilité des vitamines, une fois arrivées dans l’intestin.

Les vitamines liposolubles subissent une hydrolyse enzymatique sous l’action des estérases pancréatiques et intestinales, pour être ensuite absorbées à travers les parois intestinales via les micelles lipidiques.

Les vitamines hydrosolubles sont absorbées à travers les parois intestinales par transport actif.

Mode d’emploi

Injecter dans le circuit d’eau de boisson à l’aide d’une pompe doseuse.

Dose d’emploi

250 ml pour 1000 litres d’eau.

INGRÉDIENTS PRINCIPAUX

 Vitamine A

Vitamine D3

Vitamine E

Chlorhydrate de Thiamine

Riboflavine

Nicotinamide (Niacine)

D-Pantothénate de Calcium

Chlorhydrate de Pyridoxine

D-Biotine

Acide Folique

Vitamine B12

PRÉSENTATION

  • 20 L
  • 100 L
  • 210L

Télécharger la fiche PDF

Stimulation naturelle pour une production optimum

La minéralisation sous forme liquide pour vaches laitières, brebis et chèvres (en formule personnalisable)

LES INTÉRÊTS ET OBSERVATIONS DES UTILISATEURS

  • 100 % absorbable, (75% minéral classique)
  • Améliore les performances de production
  • Améliore l’efficacité de la ration alimentaire

UNE SÉCURITÉ DE L’APPORT

La consommation d’eau d’un animal en lactation n’est que rarement déficitaire, contrairement à la consommation de matière sèche.

La distribution des minéraux liquides par l’eau de boisson permet un apport qui suit la courbe de production de lait des vaches, des brebis et des chèvres, ce qui permet d’optimiser le potentiel génétique de chaque animale.

DOSAGE ET ADMINISTRATION

0,8 L pour 1000 L d’eau

LES COMPOSANTS

  • Phosphore
  • Magnésium
  • Zinc
  • Manganèse
  • Cuivre
  • Cobalt
  • Iode
  • Sélénium

Un apport de macros et micros éléments, sous forme ionisée, donc directement assimilable.

Moins de perte en comparaison avec un minéral classique (au mélange et à l’auge)

Absorption supérieure de 25 à 30 %

 PRÉSENTATION

  • 20 L
  • 100 L
  • 210L

 Télécharger la fiche PDF

Vitamines liquides (en formule personnalisable)

Maladies liées à des carences de vitamines

LA VITAMINE A

La vitamine A (vitamine de croissance) : liposoluble (Avitaminose : nom de la maladie).

La déficience en vitamine A favorise l’atteinte des muqueuses et le développement des germes infectieux. De même qu’une difficulté de la vision (inflammation de l’œil et de la paupière), une faiblesse, démarche incertaine, plumes ébouriffées et à l’autopsie une présence de pustules blanchâtres sur les muqueuses du pharynx, larynx et œsophage. Des carences partielles en vitamines A produisent des malformations.

Rôles

  • Elle intervient dans la résistance aux infections et à la fabrication d’anticorps
  • Elle conditionne le milieu utérin et la survie des embryons (poussins)

Carences en vitamine A

  • Arrêt de croissance
  • Diminution de la résistance aux infections
  • Perte de fécondité
  • Carence extrême → mort de l’animal

LA VITAMINE D

Rôles

La vitamine D est aussi appelée la vitamine antirachitique car elle permet le développement du squelette et des muscles. Elle intervient aussi dans le développement de la coquille d’œuf. La vitamine D est liposoluble.

La vitamine D3 (cholécalciférol est soit absorbée par l’intestin grâce aux apports alimentaires ou soit synthétisée au niveau de la peau. Elle devient active après transformation par le foie et les reins (calcitriol, seule forme active), pour agir finalement dans l’intestin sur l’absorption du calcium et au niveau osseux sur la fixation des sels de calcium.

La vitamine D n’est efficace que si l’alimentation contient suffisamment de calcium et de phosphore.

Conséquences d’une carence

Rachitisme des jeunes et déformation des os. L’embryon meurt peu avant l’éclosion (mauvaise position, squelette trop peu solide, bec incapable de percer la coquille). Des œufs petits et fragiles

LA VITAMINE E

La vitamine E est la vitamine de la fécondité et influence le développement du cerveau. Bien qu’il n’en faille pas en grande quantité, elle joue un rôle important dans la reproduction.

La vitamine E désigne un ensemble de tocophérols issus du monde végétal et qui agit comme anti-oxydant à l’intérieur du corps. Son action n’est possible que si le sélénium est présent en quantité suffisante.

Rôles

La vitamine E est nécessaire à la formation du cerveau, influence la fécondité, permet l’éclosion des œufs, est un antioxydant des graisses, favorise l’absorption des vitamines liposolubles.

Conséquences d’une carence

Lésions au cerveau des poussins, problèmes musculaires et nerveux: perte de contrôle du mouvement des membres des jeunes, stérilité permanente des mâles adultes, non-productivité des femelles: problèmes aux ovaires, mortalité des embryons dans l’œuf en dedans des 84 à 96 heures de l’incubation (anneau sanglant), parfois combiné à un manque de sélénium.

LA VITAMINE B12

La vitamine B12 est la vitamine anti-anémie., favorise la fonction des globules rouges. Elle est nécessaire à la bonne croissance des jeunes animaux et favorise la qualité de la coquille des volailles.

La vitamine B12 est aussi appelée cyanocobalamine. C’est une vitamine hydrosoluble, elle nécessite du Cobalt pour travailler.

Rôles

La vitamine B12 remplit plusieurs rôles importants: indispensable à la croissance des poussins, participe à la qualité de la coquille, évite les problèmes au niveau du sang: anémie.

Conséquences d’une carence :

Croissance plus faible des jeunes animaux, malformation des pattes (os, tendons) chez les poussins: 1 ou 2 pattes écartées (aussi appelée pérose), problèmes de peau, manque de coordination motrice, troubles nerveux, mortalité des embryons après une vingtaine de jours avec hémorragies, pattes atrophiées, tête mal placée dans l’œuf.

LE SELENIUM

Antioxydant, agit en synergie avec la vitamine E. Le sélénium est essentiel pour les espèces aviaires ; il prévient la diathèse exsudative chez les poussins dont le régime présente une carence en vitamine E ainsi que la dystrophie musculaire et la fibrose pancréatique. Le sélénium, comme composant des glutathion-peroxydases et donc par sa stimulation de l’absorption de lipides et de vitamine E, contribue à la destruction des peroxydes et au maintien de l’intégrité des membranes sub-cellulaires en évitant la peroxydation des lipides insaturés.

Conséquences d’une carence :

Les rations alimentaires souvent très énergétiques (riches en lipides), distribuées lors de certaines périodes (croissance, engraissement, reproduction…) entraînent des besoins accrus en vitamine E et Sélénium. Ces deux éléments participent à la protection contre les phénomènes d’oxydation. Leur apport insuffisant conduit à des états de carence qui se traduisent notamment par des troubles de la croissance, de la reproduction, des problèmes musculaires, diathèse exsudative, dystrophie, croissance musculaire, fibrose du pancréas.

Attention, la toxicité du sélénium peut se manifester rapidement du fait de la proximité entre dose active et dose toxique. Il faut donc toujours faire un bilan global de tous les apports possibles en sélénium avant d’entreprendre une supplémentation.

MODE D’EMPLOI

10 ml pour 10 L d’eau ou 1 L pour 1000 L d’eau pendant 4 à 5 jours

INGRÉDIENTS

Vitamine A

Vitamine D3

Vitamine E

Vitamine B12

Sélénium

PRÉSENTATION

  • 20 L
  • 100 L
  • 210 L

 Télécharger la fiche PDF

Valorisation des protéines de la ration

Optipro® est une association judicieuse d’additifs, destinée à assurer la protection ruminale des protéines alimentaires afin qu’elles soient mieux utilisées par les ruminants.

CARACTÉRISTIQUES

  • Réduit la dégradation des protéines dans le rumen en limitant l’attaque microbienne.
  • Favorise la digestion des protéines dans l’intestin et permet leur meilleure valorisation.
  • Diminue la formation d’ammoniac dans le rumen et réduit la formation d’urée dans le foie.
  • Assure des conditions métaboliques favorables au bien-être digestif et limite les baisses de pH ruminal.
  • Améliore les performances zootechniques : production laitière, protéines et état de chair.
  • Permet de diminuer le coût des intrants protéiques achetés.
  • Améliore l’efficacité alimentaire.

COMPOSITION

Mélange de substances aromatiques, tannins, sels minéraux.

MODE D’EMPLOI

À incorporer dans la ration des ruminants aux doses cibles suivantes :
– Vaches laitières : 100 gr/vache/jour
– Ovins et caprins : 18 gr/tête/jour

Tests d’évaluation et de validation de l’OPTIPRO® sur l’impact de son incorporation dans la ration des vaches laitières au Québec

Pour les besoins de cette évaluation, nous avons positionné OPTIPRO® sur 1290 vaches laitières, réparties sur 12 fermes, durée du test 5 semaines.

L’objet de cette démarche avait pour but de valider l’efficacité d’OPTIPRO® à réduire la dégradabilité de la protéine totale de la ration, afin de protéger et d’augmenter celle-ci pour sa disponibilité à l’absorption à l’intestin et d’évaluer son intérêt pour des résultats technico économiques optimums.

Les rations utilisées sont composées principalement comme suit :

  • Ensilage d’herbe (luzerne et graminées)
  • Ensilage maïs
  • Maïs grain, gros gluten, blé, autres..
  • Tourteau de soya et/ou tourteau de canola

Critères retenus de la ration pour les 50 premiers jours de lactation :

  • Protéine brute maximum 16 % (dégradabilité supérieure à 70 %, variant de 70 à 75 %)
  • Énergie lait 1,70 % minimum

L’objectif à considérer également est d’utiliser des sources protéiques provenant d’ingrédients simples et moins coûteux, même si ceux-ci sont très dégradables.

RÉSULTATS MOYENS OBTENUS SUR LES 12 FERMES EN TEST, TOTALISANT 1290 VACHES

Un gain moyen de production de +2.8 kg/vache/jour, une augmentation du taux de protéine de +3 à +4% et une diminution du taux d’urée dans le lait.

Le retour sur investissement est de 10.00 $ pour 1.00 $ investi en considérant l’augmentation de la production de lait et ce sans tenir compte de la nette possibilité de baisser le coût des intrants protéiques achetés.